Lieu de mémoire

Depuis le 11 avril 1958, Jacques Fesch est inhumé dans le cimetière ancien de Saint Germain-en-Laye, situé 78 bis rue Léon Désoyer, dans le centre ville, à proximité du centre administratif. Son corps, d’abord destiné à se retrouver dans le carré des condamnés à mort, a exceptionnellement été rendu à la famille grâce à la détermination de sa belle-mère Marinette Polack qui a énergiquement demandé sa restitution au ministère de la Justice de l’époque. Depuis le retour de son corps à Saint Germain-en-Laye, Jacques Fesch repose dans le caveau familial de sa belle-famille, Polack-Langlais, constitué d’une tombe en marbre noir, qui se trouve au nord de la section I du cimetière. Depuis bien longtemps, des visiteurs venus de France et de l’étranger viennent régulièrement déposer des petits mots adressés à Jacques Fesch. Une urne destinée à les recueillir va bientôt être mise en place par l’association. A travers le temps, sa tombe est devenu de fait un véritable lieu de pèlerinage où des anonymes continuent d’entretenir un vrai lien personnel et de dévotion, où nombre d’entre eux lui demandent d’être leur intercesseur. En plus de ces mots, on retrouve parfois sur sa tombe des petites statuettes et des objets, qui sont tout autant d’ex-voto. Il s’agit d’un vrai culte populaire qui s’est créé spontanément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>