Béatification

Une procédure est en cours depuis le 21 septembre 1987. Elle a été mise en place par le Cardinal Jean-Marie Lustiger, Archevêque de Paris, conformément aux droits de l’Église, et a été officialisée le 24 décembre 1993. A partir de cette première démarche, Jacques est déclaré Serviteur de Dieu par l’Église catholique et le devient de fait pour les fidèles. Une commission de béatification est chargée d’étudier les faits relatifs à la vie et à la conversion de Jacques Fesch. Lorsque la commission d’experts aura terminé son travail et rédigé son rapport final, ce dernier sera envoyé à Rome. Le préfet de la Congrégation pour la cause des saints chargera alors une commission de théologiens de poursuivre la procédure, amenant Jacques Fesch à devenir vénérable lorsque l’héroïcité des vertus puis des miracles seront reconnus officiellement par l’Église, dernière étape avant la béatification.

La mise en place de cette procédure a demandé tout un travail préalable. Dès 1975, une carmélite de San Remo, Sœur Véronique, fut mandatée par les autorités ecclésiastiques pour venir effectuer en France les premières recherches et investigations au sujet de Jacques Fesch. Elle rencontra sa famille, étudia ses écrits et collecta un certain nombre d’informations qui s’avérèrent déterminantes dans l’ouverture de la procédure de béatification. Un an avant son ouverture, en guise de préalable, le cardinal Lustiger rendit visite le 23 novembre 1986 aux détenus de la prison de la Santé afin de leur parler de Jacques Fesch et de recueillir leurs sentiments à ce sujet.

Un point assez significatif est à relever concernant Jacques Fesch: depuis son incarcération jusqu’à aujourd’hui, à travers les différentes manifestations de sa foi, sa personne a continuellement été associée à une réputation de sainteté. Les croyants qui connaissaient à l’époque des faits l’extraordinaire cheminement spirituel de Jacques et qui en étaient touchés, ont commencé à tisser un lien personnel avec lui. Ce lien a perduré et s’est renouvelé au fil du temps, à travers plus d’un demi-siècle, pour toucher d’autres hommes. Certains ont témoigné et témoignent encore des bienfaits que les écrits de Jacques Fesch ou sa personne leur ont apportés, que ce soit sur un plan moral, affectif ou spirituel, et du rapport de proximité qu’ils ressentent et entretiennent parfois avec lui. Enfin, Jacques Fesch est une figure contemporaine à laquelle il est possible de s’identifier car il correspond à des questionnements essentiels de notre temps, témoigne de bouleversements intérieurs qui peuvent parler à tous et pose des interrogations primordiales sur la nature humaine qui concernent chacune et chacun d’entre nous.

La béatification est la reconnaissance par l’Église d’un culte déjà existant entre les croyants et celui pour lequel ils adressent leurs prières.

Vous êtes invités à nous transmettre les témoignages et documents susceptibles d’apporter des éléments utiles à l’étude de l’avancement de cette procédure. Ils seront transmis au Postulateur de la cause, le Père Henri Moreau, vice-official du diocèse de Paris, qui les versera au dossier.

6 comments

  1. ANDRIEU

    Une conversion extraordinaire pour ce jeune homme qui n’avait sans doute jamais imaginé l’épilogue tragique de son destin. Les mots de Jacques FESCH sont lumière, amour et espérance. En marchant à l’échafaud il sait que Dieu l’attend comme un père attend le retour de son enfant !

  2. José

    Bonjour, Je suis ému, impressionné, troublé après avoir eu connaissance du parcours de Jacques Fesch, ( en marchant sur le chemin de l’enfance spirituelle: l’abandon de notre amie Sainte Thérèse de Lisieux dans les bras du bon Jésus). Je continue à lire les pages de son journal « Dans cinq heures je verrai Jésus ». Jacques a reçu la grâce de la foi à l’instar du grand apôtre Saint Paul. Seigneur Dieu miséricordieux! que notre ami, « le bon larron du XX ème siècle », soit bientôt déclaré Bienheureux. Jacques, prie pour nous à Lui. Merci.

  3. delagrange

    Bonsoir.

    Il y a quelque temps, je me suis procuré les écrits de Jacques Fesch….Comment dire ? j’étais intéressé, avant d’être fasciné, comme bien d’autres qui viennent à lui maintenant, bien des années après sa mort. Donc j’ai lu, et puis je reviens régulièrement à ces textes qui attirent comme un aimant…C’est extraordinaire.
    Il n’y a pas de mots pour décrire le cheminement de Jacques. Juste au passage : le témoignage de son ami André le condamné est bouleversant dans sa simplicité. Je crois que Mgr Lustiger avait raison quand il a dit « J’espère qu’un jour il sera regardé comme une figure de sainteté ». Oui, la société a sans doute tué, de façon atroce, un saint….
    Peut-être la preuve de sa sainteté, si il en faut, ce sont tous ces gens qui bien des années après les faits, lisent ses écrits et viennent sur sa tombe lui demander d’intercéder, n’est-ce pas cela le miracle ? L’Eglise elle-même, troublée puis enthousiaste et le reconnait comme un de ses pairs. Il faut espérer que Rome mène cette reconnaissance à son terme.
    Dans ce monde où violence et ténèbres qui sont le signe du Mal, nous avons tous besoin de la lumière d’un tel être.

    Merci pour ce site.

  4. José

    Cher Jacques, apaisse la peine de ta famille, qui est toujours dans ce monde, pour la perte récente de Véronique, maintenant que ta « chère fillette » est avec toi dans le Ciel. Souviens-toi de nous tes fidèles aussi. Nous te prions.
    José.

  5. Michel Bousquié

    J’ai été troublé lorsque j’ai connu le parcours de Jacques FESCH. Un criminel en instance de Béatification, cela prouve bien la Misèricorde de DIEU, qui n’est pas défaillante lorsque l’on confiance à LUI. Cela m’a fait du bien, et m’a beaucoup réconforté !…
    Michel

  6. Florence de Beauregard

    Grace a Hondelate raconte, je decouvre l’histoire de Jacques Fesch et je veux lire tous ses ouvrages. Je n’ai jamais doute qu’une telle histoire puisse exister, des conversions en tout genre, j’en ai entendu parler a plusieurs reprises quand j’etais petite et meme plus tard. En tout cas, je ne connais pas du tout ses ecrits mais deja, j’en suis fascinee d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>