«

»

oct 01

Anniversaire du retour à Dieu de Jacques Fesch

Ce 1er octobre 2016, cela fait 59 ans que Jacques Fesch est monté au ciel. Jusqu’à sa dernière minute de vie, avant que son sang ne coule sur l’échafaud, Jacques n’a eu de cesse de fixer à l’encre, sur des centaines de pages noircies, l’intensité de ce qu’il a vécu. Depuis lors, ce sont ces mêmes pages qui nous sont transmises depuis tant d’années déjà. Sur cette terre, par cet acte conscient et cet effort de volonté animés par un dessein supérieur, il nous a laissé ses écrits, fulgurant et incandescent témoignage de sa rencontre avec Dieu. Les publications successives de Lumière sur l’échafaud, Cellule 18, Dans cinq heures je verrai Jésus et des Œuvres complètes continuent de maintenir ce lien entre ciel et terre, entre sa cellule de prison et nous lecteurs, entre les années 50 et aujourd’hui, entre matière et immatériel, entre chair et âme, entre temporalité et éternité. À travers son écriture laissée aux vivants, il souhaitait que nous comprenions, que nous ressentions pour nous-mêmes l’intensité de ce qu’il avait vécu. Pour que cette lumière dont il parle, hors de toutes considérations terrestres, luise également pour nous.

« La croix que je porte, infamante aux yeux des hommes, est aussi glorieuse que celle du moine ou du missionnaire. Mais comme toutes ces choses là sont difficiles à comprendre pour ceux qui vivent dans le monde. Dès qu’on se laisse envahir par des pensées terrestres, tout redevient absurde, ténébreux et si peu convaincant. [...] Celui qui dirige nos pas, peut aussi nous consoler, et si tout semble incohérence pour les spectateurs, la lumière luit pour celui qui sert d’instrument à la Providence. [...] Tout est paix, tout est gloire. »

Jacques Fesch

(Lettre à sa belle-mère datée du lundi 5 août 1957)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>